Le boom du « tourisme dentaire »

Voyager grâce à ses dents, c’est possible. Et à la mode. Des milliers de Français s’y adonnent avec leurs problèmes buccaux.

« Dans vingt ans, vous aurez les dents complétements usées. Et malheureusement, on ne peut rien pour vous ». Joël, tombe des nues. Son dentiste vient de lui apprendre qu’il souffre de bruxisme, usure causée par l’entrechoquement des dents. Hormis une pose d’implants « très chère », son chirurgien ne peut rien pour lui. Le soixantenaire décide de se tourner vers l’étranger. Via Smile Partner, une agence, basée à Beaucouzé, près d’Angers (Maine-et-Loire), spécialisée dans le conseil aux personnes souhaitant se faire soigner hors de l’Hexagone. Le sexagénaire s’envole pour les îles Canaries. S’y fait opérer. Et deux interventions plus tard, revient tout sourire en France.

Des milliers de cas traités

Caroline Bournay, directrice de Smile Partner, peut sourire. Son activité est en pleine expansion.

L’expérience de Joël n’est pas un cas isolé. Nombreux sont les Français qui peinent à trouver des solutions dentaires à domicile. Smile Partner, une société avant-gardiste sur ce marché, a déjà traité près de 3 000 demandes depuis 2007, année de création de l’agence. « Un nombre en forte augmentation, précise sa directrice, Caroline Bournay. Pour la seule année 2011, on s’est occupé de près de 1 000 dossiers ».

Les raisons de l’apparition soudaine de cette clientèle sont multiples. Selon Caroline Bournay, « le premier levier est l’attractivité des prix ». À l’étranger, il faut compter « entre 40 et 60 % » moins cher. Exemple : « une couronne en céramique coûte en moyenne 600 euros en France et 2 200 euros pour l’implant. À Budapest, c’est de l’ordre de 250 euros pour la couronne et 1 000 euros pour l’implant ». À ces frais médicaux s’ajoutent les forfaits séjour de 250 à 400 euros, comprenant hôtel et billet d’avion.

Lorsque l’addition est trop salée en France, direction Smile Partner. « Notre clientèle, c’est la classe moyenne », complète la conseillère.

Des bouches dans des états désastreux

À côté des clients trop courts financièrement, un deuxième profil fait surface. Certaines personnes se présentent avec des bouches « dans des états… désastreux, parce que cela fait dix ou vingt ans passés sans consultation de dentiste ». Pour certains, c’est l’activité professionnelle qui ne permet pas la prise de rendez-vous ; pour d’autres, c’est tout simplement la phobie de la fraise. « Ils n’osent plus se tourner vers un dentiste en France ». L’entreprise aborde ainsi une posture très psychologique, afin de dédiaboliser l’image du spécialiste buccal.

Caroline Bournay n’aime pas parler de « tourisme dentaire ». « Rares sont ceux qui demandent une consultation aux îles Canaries juste pour le plaisir ! ». Ce qui compte avant tout pour elle, c’est la santé des clients et la qualité des soins apportés. D’où un cahier des charges très strict dans la sélection des cliniques partenaires. Parmi la trentaine de cabinets visités, deux ont été retenus, à Budapest et à Tenerife.

Ces cliniques dentaires offrent un cadre favorable au patient. Mais pas seulement. « En France, il aurait fallu 15 visites, avec trois mois d’intervalle entre chaque rendez-vous, témoigne Joël. Là-bas, on y reste pour trois jours consécutifs et tout est sur place. Par exemple, les prothésistes sont à dix mètres de la salle d’opération. Pas besoin de passer par la Chine ! ». Et le futur retraité d’avouer que « le fait qu’on vienne me chercher à l’aéroport et d’être conduit à l’hôtel par exemple, m’a quand même donné le sentiment… d’être en vacances ! ».

Sans rire.

Publicités

1 commentaire

Classé dans news

Une réponse à “Le boom du « tourisme dentaire »

  1. La Hongrie et l’Espagne semble être de bons pays possédant un bon rapport qualité/prix pour réaliser ses soins dentaire. Pour ma part j’ai réalisé mes soins dentaire lors de mon séjour au Mexique. Le tourisme dentaire est la solution pour les personnes souhaitant réaliser des soins à prix exorbitant.

Lâcher un commentaire qui pique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s