Europe : Herman Van Rompuy a parlé

Le président du Conseil Européen – alias Mister Europe – a carrément pondu la phrase de la semaine.

« Si la zone euro ne survit pas, l’Union européenne ne survivra pas non plus. »

Première nouvelle : Herman Van Rompuy est doué de parole. Enfin une déclaration, digne du patron de l’Europe !

Ses propos font bien évidemment référence au cas irlandais dont on a beaucoup parlé cette semaine. Là, un pourcentage suffit à lui seul pour résumer la situation de l’ex dragon celtique : 32%, soit le montant que devrait atteindre son déficit public en 2010. Il est peut-être bon de rappeler que, selon les critères de convergence de l’UE, ce nombre ne devrait théoriquement pas dépasser les…3%. Tout est dit.

La phrase est très puissante. Van Rompuy ne mâche pas ses mots : il est carrément question de  » survie « . Une dramatisation ? Elle montre en tout cas à quel point le cas irlandais effraye l’UE car le risque de contagion, au Portugal et autres PIIGS, est réel.

Dans une certaine mesure, Van Rompuy dit vrai : si la monnaie unique venait à s’écrouler, l’UE reviendrait 15 ans en arrière et perdrait encore un peu plus en crédibilité.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans news

2 réponses à “Europe : Herman Van Rompuy a parlé

  1. Vincent

    Bonjour,

    Et bravo pour ce blog très agréable à lire, que je viens de découvrir. Même si cet article a déjà quelques mois, je voulais signaler une imprécision : le déficit public est chiffré en pourcentage du PIB, et non simplement en pourcentage.

    Bonne continuation !

Lâcher un commentaire qui pique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s